NADA BOOKING

Roscoe BE

Contact Booking

Nada Booking
info@nadabooking.be
"Nous souhaitions éclater notre petite bulle, quitter notre zone de confort et revoir notre mode créatif. Bref, on voulait se mettre en danger..." Ce qui pourrait sonner comme une formule passe-partout chez beaucoup d'artistes s'impose comme une véritable déclaration de foi pour Roscoe. Trois ans après "Cracks", premier disque bluffant dans son émotion brute et son intelligence, les cinq membres de la formation belge affirment leur identité -et leur différence- avec "Mont Royal", album tout en nuances réalisé par Luuk Cox (Girls In Hawaii, Stromae, MLCD) à La Chapelle, studio d'enregistrement perdu dans la campagne de Waimes, dans leur province liégeoise natale.

Placé judicieusement en plein coeur de "Mont Royal", l'épique Nights est peut-être la chanson qui permet le mieux de mesurer le chemin parcouru par Roscoe depuis les effluves précoces de "Cracks". Et pas seulement parce qu'il s'agit du premier morceau composé pour l'album et qu'il est le plus long. Tout en y retrouvant la mélancolie insouciante qui marquait les débuts du groupe, on ressent en effet dans Nights la maturité acquise par Roscoe à force d'expériences scéniques enivrantes sur les scènes belges et internationales. Nights est traversé de guitares aériennes dans la grande tradition rock mais est aussi enrichi de touches électro plus expérimentales. Privilégiés parfois jusqu'à l'obsession dans le passé, les accords mineurs s'y mêlent désormais à des sonorités plus tendues. Enfin, si l'intro de Nights nous invite à plonger dans l'inconnu, son final nous ramène à la réalité, notre réalité, à la fois douce et amère. Et c'est une sensation qui fait beaucoup de bien.

Oui, à l'image de cette composition, l'album "Mont Royal" (clin d'oeil à à la ville de Montréal où le groupe a tourné) séduit par ses contrastes mais aussi sa profonde cohérence. Sobre et entêtant, Rule poursuit ainsi la filiation avec le groupe américain Midlake chez qui Roscoe a puisé son nom de scène. L'envouté Shaped Shades, l'entêtant refrain de Fresh Start, la simplicité acoustique de Shore, les choeurs aériens de Scratches ou encore la modernité lumineuse se dégageant de Side Secrets sont autant d'expressions d'un groupe en pleine confiance qui s'est donné les moyens d'explorer de nouveaux horizons.

"La tournée Cracks s'est achevée en janvier 2014 et nous nous sommes remis au travail un mois plus tard en nous fixant deux contraintes: raccourcir les échéances et faire appel à quelqu'un d'extérieur pour nous aider à le réaliser." Après une première rencontre cordiale mais sèche ("nous lui avons dit que ne voulions pas travailler avec lui car le choix nous semblait trop évident en raison de ses antécédents. De son côté, il n'était pas intéressé non plus), Roscoe invite pourtant Luuk Cox à une répétition. Il n'en faut pas plus pour que la magie s'opère. "Luuk a apporté son savoir, ses idées et sa culture musicale. De notre côté, nous avons appris à aller à l'essentiel et à nous focaliser sur les chansons. On a écrit, répété et enregistré toutes les chansons de "Mont Royal" en un an alors que nous avions démarré avec une page blanche. Sur "Cracks", chaque membre du groupe jouait de son côté. "Mont Royal" est, par contre, le fruit d'un travail collectif et spontané. Luuk nous a poussés dans cette voie et nous étions prêts à le suivre."

Omniprésent sur "Cracks", le thème de l'incommunicabilité se retrouve encore au détour de plusieurs chansons de "Mont Royal". "Je qualifierai mon écriture dz vaporeuse, je ne dis jamais les choses de manière concrète. Je suis plus dans le ressenti. Dans les nouveaux morceaux, il est aussi beaucoup question de la notion d'équilibre de déséquilibre dans les relations, comme si l'un n'allait pas sans l'autre", constate Pierre Dumoulin, parolier du groupe. Alternant refrains lunaires, envolées solaires et chansons crépusculaires, "Mont Royal" est parfaitement en phase avec son époque et s'impose au final comme un album vrai. Et en 2015, c'est rare et donc précieux...


Deuxième album de Roscoe, "Mont Royal" a été réalisé par Luuk Cox (Stromae, Girls In Hawaii, MLCD) à La Chapelle-Studios, à Waimes , dans la province de Liège. Roscoe est signé sur PIAS Recordings qui a sorti son premier album "Cracks" en 2012. Unanimement accueilli par la critique et le public, "Cracks" a permis au groupe de se produire dans les principaux festivals francophones en Belgique (Ardentes, Dour, Francofolies, PIAS Nites, Nuits Botanique). Roscoe a aussi tourné en France et au Canada. Il a été également programmé dans les principaux festivals européens "tremplins" (Bourges, Eurosonic, Glimps).

Roscoe est formé de Pierre Dumoulin (chant/guitare), Pierre Minet (guitares), Ben Bovy (batterie), Luc Goessens(basse) et Manu Delcourt (claviers).


www.roscoe.be

REVIEWS

"Superbe premier album [...] Grand !"
(**** Le Soir)
"Een kolossale plaats, gekruid met veel pathetik en grandeur, melancholishe harmoniezang en aanzwellende orchestraties"
(**** De Standaard - CD van de week)
"Een debuut dat u af en toe naar adem doet happen"
(*** HUMO)
"Un objet sonore ambitieux qui instaure une impressionnante balance entre fulgurance mélodique et palpitations rythmiques. L'album belge de 2012, déjà ?"
(*** Focus Vif)
"Un Premier disque bluffant d'émotion et d'intelligence. [...] On ressort de ce trip complètement bouleversé"
(*** Moustique)
"Paroles et musique composent un alliage ou le feu couve sous la cendre !"
(La Libre)